L'art contemporain - Mon's livre

NEW : Emile Verhaeren, passé/présent

NEW : Emile Verhaeren, passé/présent
Il y a 100 ans, Émile Verhaeren mourait renversé par un train. Il paraissait tout naturel pour Mon’s livre de rendre hommage à cette grande figure des lettres et de l’avant-garde. D’ailleurs, la date-anniversaire était le 27 novembre… et justement le salon Mon’s livre 2016 allait culminer ce jour-là ! Mais par-delà une coïncidence anecdotique, que peut encore signifier Verhaeren aujourd’hui ?

Les études rassemblées dans l'ouvrage soulignent à quel point la figure du grand écrivain et critique d’art mérite une attention renouvelée. Loin de cadrer avec l’image un peu fanée de poète national réfugié dans des manuels scolaires poussiéreux, Verhaeren se révèle plein de force dans ses ambitions littéraires et ses passions artistiques. Grand Européen à une époque où les nations se livraient à des affrontements violents, il adopte longtemps une attitude d’ouverture. Et ses convictions le portent à l’avant-garde des mouvements artistiques de la Belle Époque : Naturalisme, Impressionnisme et Néo-impressionnisme, Symbolisme…

Par cette audace et cette force de conviction, Verhaeren nous touche et nous questionne encore, un siècle après sa mort. C’est la raison pour laquelle, dans la 2e partie de l’ouvrage, plus de 30 artistes d’aujourd’hui ont été invités à exprimer leur vision du poète, du critique, de l’homme au moyen d’œuvres très diverses : peintures, sculptures, installations, vidéos…  

Ouvrage bilingue FR-NL. 
Auteurs : Paul Aron, Jacques De Decker, David Gullentops, Rik Hemmerijckx, Richard Miller, Marc Quaghebeur.
Préface : Tommy Leclercq
Parution : 26 novembre 2016
Format :  19 x 23 cm ; 152 p. couleurs

Prix : 20,00 €

Crée-moi un livre 2015 - Catalogue d'exposition

Crée-moi un livre 2015 - Catalogue d'exposition
En parallèle avec son salon du livre, l’asbl Mon’s livre s’est donné pour mission d’organiser une exposition collective d’art contemporain : « Crée-moi un livre ». Celle-ci s’oriente vers la relation entre livre, écriture et littérature d’une part, expression artistique et plastique contemporaine de l’autre.
En 2015, le projet a été axé sur le thème du Surréalisme. Le choix paraissait tout indiqué, en raison du retentissement mondial de ce mouvement majeur du 20e siècle, auquel ont participé des artistes belges comme René Magritte et Paul Delvaux, et de son vigoureux ancrage dans le Hainaut, notamment autour d’Achille Chavée et de Fernand Dumont. Le thème du Surréalisme présentait aussi l’avantage de laisser une grande liberté aux participants, autorisant des interprétations sérieuses, ludiques, énigmatiques, poétiques…
32 projets originaux ont été retenus par le jury. Les voici tous réunis dans ce catalogue, pour nourrir notre imaginaire et fournir matière à plaisir, à délectation, à amusement, à étonnement, à réflexion, à questionnement…

Edition et réalisation : Mon's livre asbl
Préface : Yves Vasseur
Année de parution : 2015
Format : 13 x 13 cm ;
76 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2015/13.695/3
ISBN : 978-2-930888-02-6
Prix public : 2,00 €

Nadine Fiévet. Entre Equilibre et Démesure

Nadine Fiévet. Entre Equilibre et Démesure
   
Il existe chez Nadine Fievet un appétit de vie et d’art. Sa peinture se moque des séjours, des repères. La créatrice peint à l'étouffé comme au souffle incendiaire sans chercher à mater les soulèvements de l'enfer ou du paradis. Et ce depuis longtemps (sa première exposition date de 1973). Ses savantes juxtapositions de couleurs apparaissent dans ses toiles et témoignent des émotions de l’artiste. Elles donnent à la peinture des  mélanges de temps, de formes et de couleurs. Leurs arrangements sont toujours à reprendre en un inaccomplissement fructueux. Nadine semble y faire abstraction de la technique : son acte est une force qui va. On se demande parfois où elle va chercher un tel élan. Sans doute son recul face au néant lui fait envahir la toile, impose un état de « déroutation », de soulèvements. C’est pourquoi la peinture de Nadine est le rythme de la vie. Un rythme qui dépasse la mesure comme le cadre de la toile.

Auteur : Koba Mahieu
Préface : Michel Voiturier
Année de parution : 2014
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2014/9405/3
ISBN : 978-2-87537-054-9
Prix : 5,00 €

Jean-Claude Saudoyez. Tôles

Jean-Claude Saudoyez. Tôles
  
Né en 1944, Jean-Claude Saudoyez étudie la céramique à Hornu dans le Hainaut. Il vit et travaille depuis 1974 dans une ancienne bonneterie à Quevaucamps.

Connu et reconnu par-delà les frontières pour son travail de sculpteur, Jean-Claude Saudoyez réalise aussi des intégrations dʼœuvres dans des lieux publics ou privés. Le fer est son matériau de prédilection, que ce soit pour forger des cuirasses ou des masques, ou encore pour façonner des ailes... Il dessine et peint également, en préparation ou en complément de son travail de sculpture. Cet ouvrage lève un bout du voile sur l’univers de cet artiste hors du commun, au travers de textes poétiques, de témoignages et de réflexions de personnages issues de l’entourage direct de l’artiste.

Auteur : Véronique Bernard
Préface : Jacky Legge
Année de parution : 2014
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2014/9405/4
ISBN : 978-2-87537-055-6
Prix : 5,00 €

Sophie Cauvin. Double vision

Sophie Cauvin. Double vision
Née en 1968 à Braine-l’Alleud, Sophie Cauvin occupe une place remarquée dans le paysage des arts. Issue de l’Académie Royale des Beaux-arts de Bruxelles, où elle a étudié la peinture et la sculpture, elle a organisé des expositions personnelles et participé à de nombreuses expositions collectives, en Belgique mais aussi hors des frontières.
Ses techniques sur toile interrogent la naissance de la matière, une matière qui chez elle est double : symbolique et esthétique. Elle combine en effet des matériaux naturels comme la terre, le sable, la cendre et la poussière, dans un jeu d’ombres et de lumières, de blessures et de cicatrices. C’est d’Égypte qu’elle a ramené l’usage des matériaux issus de la terre d’où les nuances du blanc au gris, en passant par le beige, qui dominent. Et de Chine et du Japon, elle a ramené le fameux cercle du taoïsme, symbole de la perfection totale, que l’on retrouve, omniprésent, dans son travail : quête de l’origine et de l’absolu.

Auteur : Céline Gérin
Préface : Véronique Bergen
Année de parution : 2013
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD 
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2013/9405/2
ISBN : 978-2-87537-047-4
Prix public : 5,00 €

Mario Ferretti. Fragment

Mario Ferretti. Fragment
Né à Ath en 1970, Mario Ferretti a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Inspiré en grande partie par la nature, c’est au bois qu’il accorde la primauté, plaçant ainsi l’arbre au centre de sa réflexion tant poétique que scientifique. L'artiste travaille les arbres, qu’il choisit pour leur forme. Il les démonte et les évide méticuleusement dans une exaltation. A l’instar de l’archéologue face à des vestiges, le sculpteur offre la possibilité de remonter les arbres qu’il déconstruit grâce à la traçabilité : chaque fragment est minutieusement inventorié pour souligner son appartenance à une entité première, tel un puzzle. De la plante originelle, il ne reste que les formes torturées de ses branches et la forme massive de son tronc. Mais, travaillées par l’artiste, les branches s’agencent dans l’espace pour s’y imposer avec une poésie où cohabitent le brut naturel de la matière initiale. L’arbre échappe donc en quelque sorte à son cycle de vie pour trouver une existence nouvelle au sein d’une structure inédite qui prend forme entre ses mains.

Auteur : Véronique Bernard
Préface : Jacky Legge
Année de parution : 2013
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2013/9405/3
ISBN : 978-2-87537-048-8
Prix public : 5,00 €

Olivier Strebelle. De part et d’autre

Olivier Strebelle. De part et d’autre
  
Olivier Strebelle est l’une des figures de proue de la sculpture belge. Né en 1927 dans une famille d’artiste, il s’exprime d’abord à travers la céramique avant de s’épanouir dans des créations en bronze et en acier inoxydable. Ses œuvres sont marquées par un anthropomorphisme dissimulé dans un dialogue savamment dosé entre la figuration et l’abstraction, entre les formes concaves et convexes, le tout dans un jeu d’asymétrie et de symétrie. Il fragmente les éléments, s’attachant à appréhender le principe même de conscience universelle par une approche intime des éléments.

Auteur : Céline Gérin, avec la collaboration de Malika Es-Saïdi
Préface : Hervé Hasquin
Année de parution : 2012
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2012/9405/4
ISBN : 978-2-87537-040-2
Prix : 5,00 €

Aurore Vandember. Points de vue

Aurore Vandember. Points de vue
  
Aurore Vandember est née en 1979, originaire de Péronnes, elle obtient une licence en sculpture à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Depuis 2004, elle enseigne les techniques de la sculpture. L’artiste réalise essentiellement des installations de matière polymère, elle crée une multiplication de points de vue, un labyrinthe spatial qui compose avec la lumière. Ses œuvres se composent selon le moment de sculptures, tapisseries, de l’art du textile, de réalisation de courts métrages ; ces divers éléments composent son univers.

Auteur : Véronique Bernard
Préface : Eddy Devolder
Année de parution : 2012
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2012/9405/3
ISBN : 978-2-87537-039-6
Prix public : 5,00 €

Bob Verschueren. Installation XII/11

Bob Verschueren. Installation XII/11
Né à Bruxelles, le 23 octobre 1945, Bob Verschueren est un artiste autodidacte.
Au départ, il utilise comme mode d’expression la peinture, mais en 1978, naissent les « Wind Paintings », des pigments naturels répandus dans le paysage, le vent, l’éphémère. De ce tournant décisif, son intérêt s’intensifie pour la Nature et le Végétal en particulier
En Europe ou ailleurs, l’artiste nous permet de découvrir près de 300 installations, il investigue aussi d’autres domaines tels que le son ( CD « Catalogue des plantes »), la gravure ( « Phytogravures », début en 1999 ), la photographie,...
Ses installations intérieures ou extérieures illustrent ses réflexions sur l’indéfectible lien établi entre la vie et la mort Notre regard se pose sur des liens dissonants entre l’Homme et les végétaux. Bob Verschueren intègre dans le Jardin du Mayeur, un lieu de quiétude, une carcasse de voiture, une trace matérielle de notre société de consommation qui anéantit la nature.

Auteur : Véronique Bernard, avec la collaboration de Gita Brys-Schatan, Vinciane Despret, Thierry Genicot et Luc Schuiten
Préface : Bernard Marcelis
Année de parution : 2011
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
42 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2011/9405/2
ISBN : 978-2-87537-032-7
Prix : 5,00 €

Mireille Liénard. L'oeuvre au rouge

Mireille Liénard. L'oeuvre au rouge
«L’œuvre au rouge» se consacre aux œuvres de Mireille Liénard composées de rouge, unique couleur utilisée par l’artiste en dehors du noir et du blanc. Une couleur apparue lors de sa première occupation de la salle Saint-Georges à Mons. L’exposition de 2011 était donc l’occasion d’un bilan sur l’approche de cette couleur et sur l’évolution du travail de l’artiste.
Celui-ci est centré sur l’Homme, en tant qu’être physique composé d’éléments organiques, dans ses relations à l’autre, à la rencontre du masculin et du féminin – une dualité récurrente –, dans son histoire, son passé, ses racines.
Le carnet montre également les ambiguïtés récurrentes dans les créations de Mireille Liénard. Des formes, des couleurs, des textures qui s’opposent et qui pourtant s’unissent parfaitement. Plus qu’une dualité, une union, une alliance. Le chaud face au froid ; le tendre, le caressant, le sensuel, le voluptueux, le lascif face à la pudeur, la rigidité, la dureté ; la virginité face au désir ; la nuit face à la vie. Tantôt attirant et rassurant, tantôt menaçant.

Auteur : Céline Gérin
Préface : Félix Roulin
Année de parution : 2011
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2011/9405/1
ISBN : 978-2-87537-031-0
Prix : 5,00 €

Alain Bornain. D'un instant à l'Autre

Alain Bornain. D'un instant à l'Autre
   
Les oeuvres d'Alain Bornain découlent sans nul doute de cette capacité à exprimer des choss qui, non seulement, le concerne personnellement mais qui concerne également tout autre individu. Loin d'être narcissique, l'artiste applique à son travail les valeurs qui sont les siennes au quotidien. Le spectateur est au centre de la démarche artistique tant par sa présence physique face à l'oeuvre aue par la perception qu'il aura de celle-ci.

Auteur : Céline Gérin
Préface : Colette Nys-Mazure
Année de parution : 2010
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD 
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2010/9405/1
ISBN : 978-2-87537-028-0
Prix public : 5,00 €

Christian Rolet. HOME MADE

Christian Rolet. HOME MADE
 
L’aspect symbolique des formes liées au corps humain est omniprésent dans les œuvres de Christian Rolet sous la forme plastique sculpturale et picturale. L’œil circule de page en page, dans un champ poétique composé de photos issues de l’atelier de l’artiste qui établissent un dialogue visuel avec l’écriture et la représentation formelle.  Des mots, de la couleur, des traits, une ombre, un reflet, du vide.La plaquette « HOME MADE » se lit et s’écoute avec les yeux, projection d’un moi intérieur qui établit un dialogue avec ce monde fascinant de l’artiste. Voici quelques mots issus de ce dialogue théâtral :
« La pensée et le langage artistique sont des échappatoires face au monde cartésien. L’expression de la couleur est comparable au chant du vent et de l’océan. Perception d’une note, d’une touche grinçante, d’un fracas, d’un moment de plénitude. Chacun se projette inévitablement et crée une onde de choc ».

Auteur : Véronique Bernard
Préface : Bruno Lestarquit
Année de parution : 2010
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
42 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2010/9405/2
ISBN : 978-2-87537-029-7
Prix public : 5,00 €

Gabriel Belgeonne. Paysages originels

Gabriel Belgeonne. Paysages originels
Chez Belgeonne, les diverses masses colorées traversent la toile blanche telles des nuages se métamorphosant au gré des moments de la journée, des saisons, de l’endroit d’où ils surgissent… Ainsi le lourd nuage noir gonflé de pluie n’est pas le nuage noir qui s’apprête à disparaître dans la nuit. Et il fait naître encore et encore des nuages. Jusqu’à l’obsession. Il est comme « obnubilé » par eux. Belgeonne est né et a toujours vécu à la campagne. Là où l’on peut sentir davantage le passage des saisons. Où l’ombre s’oppose plus encore à la lumière. Le chaud au froid. Où tout finit pour recommencer ensuite. Il y a donc d’abord les couleurs de la terre. Les ocres. Il y a aussi le ciel. Que l’on entraperçoit d’un coin de la fenêtre.
Enfin, le carnet se termine par un entretien entre l’auteur et l’artiste, petit clin d’œil aux éditions crées par Gabriel Belgeonne, Tandem.

Auteur : Kristel Brusadelli
Préface : Yves Namur
Année de parution : 2009
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD 
Format : 19 x 23 cm ;
46 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2009/9401/1
Prix public: 5,00 €

Félix Roulin, sculpteur. A la quête d´Aphrodite

Félix Roulin, sculpteur. A la quête d´Aphrodite
Héphaïstos, divinité grecque qui incarne l’essence de l’artisan.  Maître des métaux capable de réaliser de véritables chefs-d’œuvres comme ce filet invisible ou encore les armes d’Achille dans la guerre de Troie.  Voir en Félix Roulin une réincarnation moderne de ce dieu est assez aisé – surtout lorsqu’on le découvre dans sa fonderie maîtrisant tous les éléments, l’eau, la terre, l’air et le feu, pour faire jaillir cette lave incandescente du four.
Après avoir retracé le parcours de l’artiste, l’auteur déchiffre les éléments mythologiques récurrents : le temps, l’aile, la femme … Les sites sont également analysés puisqu’ils constituent l’aboutissement de la démarche de l’artiste vers ce passé mythologique.
Véritable conteur, les histoires prennent forme sous nos yeux et nous invitent à puiser en nous des souvenirs, à comprendre, à découvrir.  Le spectateur redevient l’enfant qui s’émerveille, l’enfant qui questionne, l’enfant qui s’amuse aux grès d’un jeu d’indices.
 
Auteur : Céline Gérin
Préface : Michel Draguet
Année de parution : 2009
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2009/9401/2
Prix public : 5,00 €

Didier Mahieu, plasticien conteur. «Méta-morphose(s)»

Didier Mahieu, plasticien conteur. «Méta-morphose(...
Le carnet retrace sommairement le parcours de l’artiste. Il propose ensuite de s’interroger sur le genre de l’autoportrait avant de s’attarder sur la figure symbolique d’Anna Spiegelman. Le reste de l’ouvrage se partage entre, d’une part, l’analyse de la démarche créative et, d’autre part, l’exploration de l’univers des œuvres récentes consacrées au personnage mythique d’Eve. 
La Bible n’a pas donné de visage à Eve. Son image ne cessera de se modifier au cours des siècles, au gré de l’imagination des artistes et de leurs fantasmes. Le genre du portrait est pour Mahieu le fruit d’une écriture mythologique intrinsèquement liée à la question des origines. Les portraits sont en quelque sorte « décontextualisés ». Toute trace temporelle est effacée, tout repère spatial gommé. Et le visage ne semble même plus appartenir à un corps…   L’étude de l’œuvre de Didier Mahieu, telle qu’elle apparaît dans le carnet, repose sur le recours à des disciplines aussi diverses que l’histoire, la psychologie ou encore la philosophie.

Auteur : Kristel Brusadelli
Préface : Carl Norac
Année de parution : 2008
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
40 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2008/9405/1
Prix public : 5,00 €

Bernard Bay, photographe. L’avenir au présent

Bernard Bay, photographe. L’avenir au présent
Comment regarder ces photos de mineurs sans se laisser envahir, non sans une certaine émotion, par des souvenirs du célèbre roman de Zola, Germinal, lu sur les bancs de l’école.  Certains passages de ce roman qui se déroule dans notre « Pays Noir » semblent être autant de commentaires aux images de Bernard Bay.
C’est ainsi qu’il se met à parcourir son « Pays Noir » : ses paysages miniers et industriels, ses usines, ses ateliers, ses fermes,…  Et ceci avec la volonté de lui rester fidèle : il dépeint la vie quotidienne de ses habitants dans des moments de travail, de fatigue, de doute mais aussi des instants d’espoir, de joie, de camaraderie. Il souhaite conserver un ton juste : ne pas donner une image trop sombre ou trop embellie mais s’attacher à transcrire la réalité.  Une neutralité exemplaire qui échappe aux pièges du misérabilisme dans lequel de nombreux artistes « sociaux » se fourvoient.

Auteur : Céline Gérin
Préface : Xavier Canonne
Année de parution : 2008
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD 
Format : 19 x 23 cm ;
48 pages illustrées noir et blanc
Dépôt légal : D/2008/9405/2
Prix public : 5,00 €

Pol Bury, créateur de bijoux

Pol Bury, créateur de bijoux
Qui ne connaît pas Pol Bury ? Partout dans le monde, de ci et là, une fontaine ou un monument de l’artiste marque le paysage de cette touche si particulière. Des boules, des tubes … bougent imperceptiblement attisant le regard.

Artiste aux nombreuses facettes, il commence par peindre et adhère au mouvement surréaliste puis tend vers l’abstraction. Il abandonne la peinture dans les années 50 pour se consacrer principalement à la sculpture.

En 1953, Bury travaille principalement avec le mouvement en s’intéressant aussi aux phénomènes physiques de l’apesanteur et de l’équilibre. L’introduction de la force motrice l’amène à réfléchir aux questions techniques. Il joue sur le contraste rond/carré, grand/petit, lourd/léger …

De nombreux ouvrages traitent de son œuvre mais peu aborde Pol Bury en tant que créateur de bijoux. Voilà pourquoi l’asbl Hainaut, Culture et Démocratie a voulu insister sur cette partie de son art.

Le bijou créé par Pol Bury - bague, pendentif, boucle d’oreille ou bracelet - reproduction miniature de son travail de sculpteur, demeure une parure racée, empreinte de l’artiste.

Aujourd’hui encore, un orfèvre édite les bijoux de Pol Bury. Il s’agit de Marco Filippini à qui de nombreux artistes ont confié la miniaturisation de leurs œuvres pour en faire des sculptures « portables », un art que l’on porte. Les bijoux réalisés par ce joaillier sont toujours les manifestes de la démarche créatrice d’un artiste.

Auteur : Alexandra Hauquier
Année de parution : 2006
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
24 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2006/9405/6
Prix public : 5,00 €

Portrait du designer Nicolas Destino

Portrait du designer Nicolas Destino

Nicolas Destino est un jeune designer tournaisien.  Par ses réalisations originales et novatrices, il a déjà remporté de nombreux prix et affirmé sa place dans le monde du design, tant en Belgique qu’à l’étranger. Esthétiques et fonctionnelles. Voici deux qualificatifs qui correspondent parfaitement aux créations de Nicolas Destino. Originales tout en restant sobres, c’est le beau et le confort qui priment ici, la beauté étant pour le designer, synonyme de pureté et d’utilité. Chacune de ses œuvres cherche à être modulable et agréable à l’œil tout en contribuant au bien-être. Cette double ligne de conduite a permis à Destino d’éveiller un profond intérêt dans l’univers du design.

Le carnet présente son parcours en passant par le processus créatif et la méthode de fabrication d’objets. Chacune de ses œuvres sont décrites et présentées abondamment par des reproductions photographiques.

Auteur : Anne Saint-Ghislain
Préface : Sara Cortiula
Année de parution : 2007
Editeur : Hainaut, Culture et Démocratie
Collection : Les Carnets d’HCD
Format : 19 x 23 cm ;
32 pages illustrées couleurs
Dépôt légal : D/2007/9401/2
Prix public : 5,00 €